top of page

La gloire est faite de don et de pardon

Dernière mise à jour : 18 mars




Aujourd'hui, cinquième dimanche de Carême, alors que nous approchons de la Semaine Sainte, Jésus nous dit quelque chose d'important dans l'Évangile (cf. Jn 12, 20-33) : sur la Croix, nous verrons sa gloire et celle du Père (cf. vv. 23.28).

Mais comment est-il possible que la gloire de Dieu se manifeste là, sur la Croix ? On pourrait penser que cela se produit lors de la résurrection, et non sur la croix, qui est une défaite, un échec ! Au contraire, aujourd'hui, Jésus, parlant de sa Passion, dit : "L'heure est venue pour le Fils de l'homme d'être glorifié" (v. 23). Que veut-il nous dire ?

Il veut nous dire que la gloire, pour Dieu, ne correspond pas au succès humain, à la célébrité ou à la popularité ; la gloire, pour Dieu, n'a rien d'autoréférentiel, elle n'est pas une démonstration grandiose de puissance suivie d'applaudissements publics. Pour Dieu, la gloire, c'est aimer jusqu'à donner sa vie. Se glorifier, pour lui, c'est se donner, se rendre accessible, offrir son amour. Et cela a culminé sur la Croix, là même où Jésus a déployé au maximum l'amour de Dieu, en révélant pleinement son visage de miséricorde, en nous donnant la vie et en pardonnant à ses crucifiés.

Frères et sœurs, depuis la Croix, la "chaise de Dieu", le Seigneur nous enseigne que la vraie gloire, celle qui ne se fane jamais et qui rend heureux, est faite de don et de pardon. Le don et le pardon sont l'essence de la gloire de Dieu. Et ils sont pour nous le chemin de la vie. Don et pardon : des critères bien différents de ce que nous voyons autour de nous, et même en nous, lorsque nous pensons à la gloire comme quelque chose à recevoir plutôt qu'à donner, comme quelque chose à posséder plutôt qu'à offrir. Non, la gloire mondaine passe et ne laisse pas de joie dans le cœur ; elle ne conduit pas non plus au bien de tous, mais à la division, à la discorde, à l'envie.

Nous pouvons donc nous demander : quelle est la gloire que je désire pour moi, pour ma vie, dont je rêve pour mon avenir ? Celle d'impressionner les autres par mes prouesses, mes capacités ou les choses que je possède ? Ou la voie du don et du pardon, la voie de Jésus crucifié, la voie de celui qui ne se lasse pas d'aimer, confiant qu'il témoigne de Dieu dans le monde et fait resplendir la beauté de la vie ? Quelle gloire est-ce que je veux me donner ? Rappelons-nous que lorsque nous donnons et pardonnons, la gloire de Dieu brille en nous. C'est là, quand nous donnons et pardonnons.

Que la Vierge Marie, qui a suivi Jésus avec foi à l'heure de la Passion, nous aide à être des reflets vivants de l'amour de Jésus.


PAPE FRANÇOIS

ANGÉLUS

Place Saint-Pierre

Dimanche 17 mars 2024

41 vues0 commentaire

コメント


bottom of page