top of page
LD textes

Lectio Divina
sur les textes de la liturgie du dimanche

La semaine nous est donnée comme une montée vers la célébration du dimanche, sommet de notre vie chrétienne, pour redescendre ensuite, non pas tout seul, mais accompagné par le Christ pour manifester à nos frères et sœurs combien ils sont aimés de Dieu. Ainsi, d'eucharistie en eucharistie, nous sommes transformés à l'image du Christ jusqu'au jour où ne Le verrons face à face.

On ne peut donc arriver à la Messe du dimanche sans avoir préparé son cœur dans l'écoute de la Parole de Dieu que la liturgie nous donne. N'oublions pas que nous y sommes invités comme des amis... Non seulement invités mais ardemment désirés par le Seigneur. « J’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâque avec vous avant de souffrir ! » (Lc 22,15). 

cf. La lettre apostolique du Pape François DESIDERIO DESIDERAVI est une merveille à méditer pour entrevoir combien nous sommes aimés par Dieu, Père, Fils et Esprit dans le mystère de l'Eucharistie.

Pour vivre cela, il faut des rites comme disait le Petit Prince...

Pour se préparer à la liturgie du dimanche : 

  1. Se mettre à l'écart, loin de l'agitation, pour se donner un temps de silence et d'écoute. Une écoute attentive, le cœur ouvert :              "Parle, Seigneur, ton serviteur écoute".

  2. Prier pour demander l'Esprit Saint car Lui seul peut nous rendre capable d'entendre et de comprendre la Parole de Dieu.

  3. Lire lentement les lectures, le psaume et l’Évangile (Voir la fiche du dimanche) en étant attentif au texte. Repérer les mots qui me touchent plus particulièrement en essayant de découvrir les liens entre les lectures et comment celles-ci s’éclairent mutuellement. Il est préférable de lire les textes sur un support papier afin de pouvoir souligner les mots ou les versets qui nous touchent. Il ne s’agit pas de chercher des « idées », un accroissement de connaissances mais une rencontre toujours nouvelle avec le Seigneur qui me parle.

  4. Comment cette Parole éclaire mon chemin aujourd'hui ?

  5. Pour votre méditation, vous avez la possibilité de rejoindre des sites internet très bien faits : voir le lien.​​ Vous pouvez avec les jésuites, méditer chaque jour de la semaine avec "Prie en chemin"

  6. Seulement après s'être laissé toucher par le Parole de Dieu, il est très profitable de lire des commentaires, pour entendre comment d'autres ont été touchés.

  7. Il est aussi très éclairant d'étudier les textes de façon plus approfondie auprès des exégètes : la Lectio Divina en sera encore plus nourrissante.

POURQUOI UN DIMANCHE DE LA PAROLE ?

 

Pourquoi cette invitation à repenser la place de la Parole de Dieu lors de nos célébrations eucharistiques et dans notre vie de foi ? D’une part, parce que cette Parole est un dialogue constant de Dieu avec son peuple ; d’autre part, parce que dans la liturgie nous sommes nourris selon deux modes d’être du Christ : sa parole et son pain. Ces deux modes sont indissociables l’un de l’autre. Entendre, méditer, célébrer la Parole est un prélude indispensable à la participation au repas eucharistique. La célébration de ce jour se déroule pendant la semaine de l’unité des chrétiens, manifestant ainsi la dimension œcuménique de la Parole de Dieu :

Si le Pape a placé ce dimanche de la Parole dans le cadre de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, c’est pour manifester la dimension œcuménique de la  Parole de Dieu. La Bible est le livre du peuple de Dieu tout entier. Comme l’écrit le pape François « célébrer le dimanche de la Parole de Dieu exprime une valeur œcuménique parce que l’Écriture Sainte indique à ceux qui se mettent à l’écoute le chemin à suivre pour parvenir à une unité authentique et solide ».

Comme le rappelle le pape François, au cours de cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens, nous sommes invités à renforcer nos liens avec la communauté juive. Pour la plupart des chrétiens, la tradition juive a longtemps été inconnue. Or « les Saintes Écritures du peuple juif constituent une partie essentielle de la Bible chrétienne », et « sans l’Ancien Testament, le Nouveau Testament serait un livre indéchiffrable, une plante privée de ses racines et destinée à se dessécher ».

Parler de l’Écriture Sainte c’est donc renvoyer à la Parole donnée dans l’Ancien Testament et le Nouveau Testament ; c’est souligner le lien profond entre les deux Testaments ; c’est mettre en relief la révélation de Dieu au peuple juif et, à travers lui, au peuple chrétien. « Quiconque rencontre Jésus-Christ rencontre le judaïsme » disait Jean Paul II. Comme l’expriment les 4 lectures du jour, la foi se fonde sur une Parole vivante, qui met en chemin, qui appelle à la conversion et qui fait vivre.

AdobeStock_176281545.jpg
AdobeStock_410503443 (1)_edited_edited_e

Solennité de la Nativité

MESSE DE LA NUIT

AdobeStock_410503443 (1)_edited_edited.p

Les intentions de prière

MESSE DU JOUR

Les intentions de prière

AdobeStock_653375430.jpg
AdobeStock_665239188.jpeg

L'homélie

Une parole pour la route

Cliquez sur les textes soulignés

AdobeStock_665239195.jpeg

Une parole pour la route

Cliquez sur les textes soulignés

AdobeStock_668841307.jpeg
AdobeStock_666938872.jpeg
bottom of page