top of page
AdobeStock_374788607.jpeg
AdobeStock_374788607.jpeg
AdobeStock_374788607.jpeg

9 juin 2024

Année B

10e dimanche du Temps Ordinaire

Celui qui fait la volonté de Dieu,

celui-là est pour moi

un frère, une sœur, une mère.

Marc 3, 35

Lectures de la Messe

Lectio Divina

Feuille de Messe


Année B 10ème dimanche ordinaire 2024
.pdf
Télécharger PDF • 233KB

Année B 10ème dimanche ordinaire 2024
.doc
Télécharger DOC • 104KB

Prière universelle


B 10e dimanche ordinaire
.pdf
Télécharger PDF • 83KB

B 10e dimanche ordinaire
.docx
Télécharger DOCX • 31KB

Méditation

Croire en la bienveillance


« C’est par le chef des démons qu’il expulse les ­démons. » Un constat : il expulse bel et bien les démons. Une interprétation : il fait cela par le chef des démons. C’est une constante dans l’Évangile : la réalité des miracles n’est jamais contestée. Pas même la résurrection de Lazare. Jamais Jésus n’est traité de charlatan ou de mystificateur. C’est toujours l’interprétation qui pose problème. Par quelle puissance Jésus agit-il ? Cette question de l’interprétation en soulève deux autres : comment­ se fait-il que nous soyons si prompts à interpréter en mal l’action d’autrui ? Comment se fait-il que la bienveillance soit si éloignée du cœur de l’homme pécheur ? Mais la seconde est liée à la première : comment se fait-il que les scribes aient tant de mal à concevoir tout simplement que si l’homme est libéré du péché, c’est bien que Dieu est à l’œuvre ? L’absence de bienveillance dans notre cœur risque fort de nous empêcher de croire à celle de Dieu et à son action bienveillante pour l’homme. Cette absence de bonté se retourne contre nous-mêmes. Satan est l’accusateur. Si nous manquons de bienveillance, nous n’en aurons pas plus pour nous-mêmes que pour les autres. Alors, nous nous ferons notre propre accusateur et nous « ne pourrons pas tenir », pour reprendre l’expression de Jésus. Seul l’unique Bienveillant peut dévoiler en nous ce qui est sous la coupe du démon et lui seul pourra nous en délivrer.Quel contenu mets-je dans la dernière demande du notre Père : « Délivre-nous du Mal »  ? Comment est-ce que j’invoque sans cesse l’Esprit Saint dans le combat spirituel ? 


Emmanuel Schwab, recteur du sanctuaire de Lisieux



Mieux comprendre l'Évangile


De la juste distance
.pdf
Télécharger PDF • 20KB

bottom of page