top of page

Témoigner de ce qu'on a de plus précieux : la foi en Jésus

Dernière mise à jour : 27 déc. 2023



Aujourd'hui, juste après Noël, nous célébrons saint Étienne, le premier martyr. Le récit de son martyre se trouve dans les Actes des Apôtres (cf. chapitres 6-7), qui le décrivent comme un homme de bonne réputation, qui servait les tables et pratiquait la charité (cf. 6, 3). Et c'est précisément à cause de cette généreuse intégrité qu'il ne peut s'empêcher de témoigner de ce qui lui est le plus précieux : témoigner de la foi en Jésus, ce qui déclenche la colère de ses adversaires, qui le tuent en le lapidant sans pitié. Et tout cela se passe sous les yeux d'un jeune homme, Saul, persécuteur zélé des chrétiens, qui se porte "garant" de l'exécution (cf. 7,58).

Considérons un instant cette scène : Saul et Étienne, le persécuteur et le persécuté. Il semble y avoir entre eux un mur infranchissable, aussi dur que l'intégrisme du jeune pharisien et les pierres jetées au condamné à mort. Pourtant, au-delà des apparences, quelque chose de plus fort les unit : à travers le témoignage d'Étienne, en effet, le Seigneur prépare déjà dans le cœur de Saul, à son insu, la conversion qui le conduira à être un grand Apôtre. Étienne, son service, sa prière et la foi qu'il proclame, son courage et surtout son pardon à l'article de la mort, ne sont pas vains. On disait, aux temps de la persécution - et c'est vrai aussi aujourd'hui - "le sang des martyrs est la semence des chrétiens". Le martyr est un homme qui n'a rien à se reprocher, il semble n'aboutir à rien, mais en réalité son sacrifice lance une graine qui, allant dans le sens contraire des pierres, se plante, de manière cachée, dans la poitrine de son pire rival.

Aujourd'hui, deux mille ans plus tard, nous constatons malheureusement que la persécution continue : il y a la persécution des chrétiens... Il y a encore - et ils sont nombreux - ceux qui souffrent et meurent pour témoigner de Jésus, comme il y a ceux qui sont sanctionnés à différents niveaux pour avoir eu un comportement conforme à l'Évangile, et ceux qui luttent chaque jour pour rester fidèles, sans faire d'histoires, à leurs bons devoirs, alors que le monde se moque d'eux et prêche autre chose. Ces frères et sœurs peuvent aussi apparaître comme des ratés, mais nous voyons aujourd'hui qu'il n'en est rien. Aujourd'hui comme hier, en effet, la semence de leurs sacrifices, qui semblait mourir, germe, porte du fruit, parce que Dieu, à travers eux, continue à faire des merveilles (cf. Ac 18, 9-10), à changer les cœurs et à sauver les hommes.

Demandons-nous donc : est-ce que je me soucie et je prie pour ceux qui, dans diverses parties du monde, souffrent et meurent encore pour la foi ? Tant de personnes sont assassinées pour la foi. Et à mon tour, est-ce que j'essaie de témoigner de l'Évangile avec cohérence, avec douceur et avec confiance ? Est-ce que je crois que la semence du bien portera du fruit même si je ne vois pas de résultats immédiats ?

Marie, Reine des martyrs, aide-nous à témoigner de Jésus.

PAPE FRANÇOIS

ANGÉLUS

Place Saint-Pierre

Mardi 26 décembre 2023



14 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page