top of page

Se laisser émerveiller par le bien qui change silencieusement le monde

Dernière mise à jour : 12 oct. 2023


L'Évangile d'aujourd'hui rapporte une très belle prière de Jésus, qui s'adresse au Père en disant : "Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, parce que tu as caché ces choses aux sages et aux savants et que tu les as révélées aux tout-petits" (Mt 11,25). Mais de quelles choses Jésus parle-t-il ? Et qui sont ces petits à qui ces choses sont révélées ? Arrêtons-nous sur ce point : les choses pour lesquelles Jésus loue le Père et les petits qui savent les recevoir.


Les choses pour lesquelles Jésus loue le Père. Un peu plus tôt, le Seigneur a rappelé quelques-unes de ses œuvres : "Les aveugles recouvrent la vue [...] les lépreux sont purifiés, [...] l'Évangile est annoncé aux pauvres" (Mt 11, 5), et il en a révélé le sens, en disant que ce sont des signes de l'action de Dieu dans le monde. Le message est donc clair : Dieu se révèle en libérant et en guérissant l'homme - ne l'oublions pas : Dieu se révèle en libérant et en guérissant l'homme - et il le fait avec un amour gratuit, un amour qui sauve. C'est pourquoi Jésus loue le Père, parce que sa grandeur consiste en l'amour et qu'il n'agit jamais en dehors de l'amour. Mais cette grandeur dans l'amour n'est pas comprise par ceux qui prétendent être grands et se font un dieu à leur image : puissant, inflexible, vengeur. En d'autres termes, ces présomptueux ne peuvent pas accepter Dieu comme Père ; ceux qui sont imbus d'eux-mêmes, orgueilleux, préoccupés uniquement par leurs propres intérêts - ce sont les présomptueux -, convaincus qu'ils n'ont besoin de personne. Jésus nomme, à cet égard, les habitants de trois villes riches de l'époque, Corazìn, Bethsaïda et Capharnaüm, où il a opéré de nombreuses guérisons, mais dont les habitants sont restés indifférents à sa prédication. Pour eux, les miracles n'étaient que des événements spectaculaires, utiles pour faire la une des journaux et alimenter les ragots : ayant épuisé leur intérêt passager, ils les ont classés, peut-être pour s'occuper d'autres nouvelles du moment. Ils n'ont pas su accueillir les grandes choses de Dieu.


Les petits, en revanche, savent les accueillir et Jésus en loue le Père : "Je te bénis" - dit-il - parce que tu as révélé le Royaume des Cieux aux petits. Il le loue pour les simples, qui ont le cœur libre de toute prétention et de tout amour-propre. Les petits sont ceux qui, comme les enfants, se sentent dans le besoin et non dans l'autosuffisance, sont ouverts à Dieu et s'émerveillent de ses œuvres. Ils savent lire ses signes, s'émerveiller des miracles de son amour ! Je le demande à chacun de vous, à moi aussi : savons-nous nous émerveiller des choses de Dieu, ou les prenons-nous comme des choses passagères ?


Frères et sœurs, notre vie, si nous y réfléchissons, est pleine de miracles : elle est pleine de gestes d'amour, de signes de la bonté de Dieu. Face à eux, cependant, même notre cœur peut rester indifférent et devenir habituel, curieux, incapable de s'étonner, de se laisser "impressionner". Un cœur fermé, un cœur blindé, n'a pas la capacité de s'étonner. Être impressionné est un beau verbe qui fait penser à la pellicule d'un photographe. C'est la bonne attitude devant les œuvres de Dieu : photographier ses œuvres dans l'esprit, pour qu'elles s'impriment dans le cœur, et les développer ensuite dans la vie, à travers de nombreux gestes de bien, pour que la "photographie" de l'amour de Dieu devienne toujours plus lumineuse en nous et à travers nous.


Et maintenant, interrogeons-nous, chacun de nous : dans le flot des nouvelles qui nous submergent, est-ce que je sais, comme Jésus nous le montre aujourd'hui, m'arrêter sur les grandes choses de Dieu, celles que Dieu accomplit ? Est-ce que je me laisse émerveiller comme un enfant par le bien qui change silencieusement le monde, ou est-ce que j'ai perdu la capacité de m'émerveiller ? Et est-ce que je bénis chaque jour le Père pour ses œuvres ? Que Marie, qui s'est réjouie dans le Seigneur, nous permette de nous émerveiller de son amour et de le louer avec simplicité.


Pape François

ANGELUS

Place Saint-Pierre

Dimanche 9 juillet 2023


Source : Site du Vatican





Source : Site du Vatican

19 vues0 commentaire

Comments


bottom of page