top of page

Lire et méditer l'Évangile, prier en silence, dire de bonnes paroles


Aujourd'hui, en la solennité de la Pentecôte, nous célébrons la descente de l'Esprit Saint sur Marie et sur les Apôtres. Dans l'Évangile de la liturgie, Jésus parle de l'Esprit Saint et dit qu'il nous enseigne « tout ce qu'il a entendu » (cf. Jn 16, 13). Mais que signifie cette expression ? Qu'est-ce que l'Esprit Saint a entendu ? De quoi nous parle-t-il ?


Il nous parle avec des mots qui expriment des sentiments merveilleux, comme l'affection, la gratitude, la confiance, la miséricorde. Des paroles qui nous font connaître une relation belle, lumineuse, concrète et durable comme l'est l'Amour éternel de Dieu : les paroles que le Père et le Fils se disent l'un à l'autre. Ce sont précisément les paroles transformatrices de l'amour, que l'Esprit Saint répète en nous, et qu'il est bon d'entendre, parce que ces paroles font naître et grandir dans nos cœurs les mêmes sentiments et les mêmes intentions : ce sont des paroles fécondes.


C'est pourquoi il est important que nous nous nourrissions chaque jour des Paroles de Dieu, des Paroles de Jésus, inspirées par l'Esprit. Et je dis souvent : lisez un morceau de l'Évangile, ayez un petit Évangile de poche et portez-le sur vous, en profitant des moments favorables. Le prêtre et poète Clément Rebora, parlant de sa conversion, écrivait dans son journal : « Et la Parole fit taire mon bavardage » (Curriculum vitae). La Parole de Dieu fait taire notre bavardage superficiel et nous fait prononcer des paroles sérieuses, belles, joyeuses. « Et la Parole a fait taire mon bavardage ». L'écoute de la Parole de Dieu fait taire le bavardage. C'est ainsi que nous pouvons donner de l'espace en nous à la voix de l'Esprit Saint. Et puis dans l'adoration - n'oublions pas la prière silencieuse d'adoration - surtout la prière simple et silencieuse d'adoration. Et là, dire les bonnes paroles en nous, les dire à notre cœur pour que nous puissions les dire aux autres, ensuite, les uns pour les autres. Nous voyons ainsi qu'elles viennent de la voix du Consolateur, de l'Esprit.


Chers frères et sœurs, lire et méditer l'Évangile, prier en silence, dire de bonnes paroles, ce ne sont pas des choses difficiles, non, nous pouvons tous les faire. Elles sont plus faciles que d'insulter, de se mettre en colère... Et donc nous nous demandons : quelle est la place de ces paroles dans ma vie ? Comment les cultiver, pour mieux écouter l'Esprit Saint, et en devenir l'écho pour les autres ?


Que Marie, présente à la Pentecôte avec les Apôtres, nous rende dociles à la voix de l'Esprit Saint.


SOLENNITÉ DE LA PENTECÔTE

PAPE FRANÇOIS

REGINA CAELI

Place Saint-Pierre

Dimanche 19 mai 2024

36 vues0 commentaire

Comments


bottom of page