top of page

Avec Jésus la vie gagne, toujours, la mort et le péché sont vaincus



Aujourd'hui, deuxième dimanche de Pâques, dédié par saint Jean-Paul II à la Divine Miséricorde, l'Évangile (cf. Jn 20, 19-31) nous dit qu'en croyant en Jésus, le Fils de Dieu, nous pouvons avoir la vie éternelle en son nom (v. 31). "Avoir la vie" : qu'est-ce que cela signifie ?

Nous voulons tous avoir la vie, mais il y a différentes manières d'y parvenir. Par exemple, il y a ceux qui réduisent l'existence à une course effrénée pour jouir et posséder beaucoup de choses : manger et boire, s'amuser, accumuler de l'argent et des objets, éprouver des émotions nouvelles et fortes, etc. C'est un chemin qui, à première vue, semble agréable, mais qui ne rassasie pas le cœur. Ce n'est pas ainsi que l'on "a la vie", car suivre les chemins du plaisir et du pouvoir ne mène pas au bonheur. Tant d'aspects de l'existence restent sans réponse, comme l'amour, les expériences inévitables de la douleur, de la limitation et de la mort. Et le rêve qui nous unit tous reste inachevé : l'espoir de vivre pour toujours, d'être aimé sans fin. Aujourd'hui, l'Évangile dit que cette plénitude de vie, à laquelle chacun de nous est appelé, se réalise en Jésus : c'est Lui qui nous donne la plénitude de vie. Mais comment y accéder, comment en faire l'expérience ?

Regardons ce qui est arrivé aux disciples dans l'Évangile. Ils vivent le moment le plus tragique de leur vie : après les jours de la Passion, ils sont enfermés dans le Cénacle, effrayés et découragés. Le Ressuscité vient à eux et leur montre d'abord ses plaies (cf. v. 20) : elles étaient les signes de la souffrance et de la douleur, elles pouvaient susciter des sentiments de culpabilité, mais avec Jésus elles deviennent les canaux de la miséricorde et du pardon. Ainsi, les disciples voient et touchent de leurs propres mains qu'avec Jésus la vie gagne, toujours, la mort et le péché sont vaincus. Et ils reçoivent le don de son Esprit, qui leur donne une vie nouvelle, comme des enfants bien-aimés, imprégnés de joie, d'amour et d'espérance. Je vous demande une chose : avez-vous de l'espoir ? Que chacun se demande : comment est mon espérance ?

Voici comment "avoir la vie" chaque jour : il suffit de fixer le regard sur Jésus crucifié et ressuscité, de le rencontrer dans les sacrements et dans la prière, de le reconnaître présent, de croire en lui, de se laisser toucher par sa grâce et guider par son exemple, d'expérimenter la joie d'aimer comme lui. Chaque rencontre avec Jésus, une rencontre vivante avec Lui, nous permet d'avoir plus de vie. Chercher Jésus, se laisser rencontrer - parce qu'Il nous cherche ! -ouvrons notre cœur à la rencontre avec Jésus.

Mais posons-nous la question : est-ce que je crois à la puissance de la résurrection de Jésus, est-ce que je crois que Jésus est ressuscité ? Est-ce que je crois en sa victoire sur le péché, la peur et la mort ? Est-ce que je me laisse entraîner dans une relation avec le Seigneur, avec Jésus ? Et est-ce que je me laisse pousser par lui à aimer mes frères et sœurs et à espérer chaque jour ? Que chacun y réfléchisse.

Que Marie nous aide à avoir une foi toujours plus grande en Jésus ressuscité pour "avoir la vie" et répandre la joie de Pâques.


Pape François

REGINA CAELI

Place Saint-Pierre

Dimanche de la Divine Miséricorde, le 7 avril 2024

35 vues0 commentaire

Comments


bottom of page